Us & Coutumes
Cuisine Marocaine
Artisanat marocain
A la découverte du Maroc
Associations et instituts
 


 

La cuisine marocaine est souvent considérée comme l'une des meilleures au monde.

 

Elle se caractérise par une très grande diversité de plats : couscous, tagines, pastilla, méchoui pour les plus connus, mais aussi bien d'autres plats, souvent connus seulement des marocains, mais tout aussi succulents : le tagine mrouzia, la tangia...

Vous dégusterez, bien sûr, les plats traditionnels :
 
  • Les couscous qui diffèrent selon les saisons et les régions.
  • La pastilla, un fin feuilleté qui mêle avec bonheur émincé de pigeon, persil, œuf dur, amandes, et miel.
    Le tout saupoudré de cannelle et de sucre. Vous retrouverez cet art du feuilleté dans les briouats au bœuf haché ou au poulet.
  • La harira, le plat principal pour la rupture du jeûne pendant le ramadan.
  • Les tajines : un ragoût de viande, de volaille ou de poisson, accompagné de légumes et de fruits.
  • La Mrouzia : il s'agit d'un plat de fête, un confit de viande sucrée et de fruit secs.
  • Le Méchoui : une viande d’agneau cuite au four traditionnel.
  • Le Meloui : la crêpe marocaine.
  • Les œufs au Khlii, souvent pour les petits déjeuners : une omelette avec de la viande séchée salée.
  • Sans oublier les salades marocaines : un assortiment de plats comportant des tomates, oignons, concombres et poivrons.

 

Vous trouverez, également à tous les coins de rues, des « laiteries » en grand nombre, elles servent de délicieux cocktails de fruits frais, un bonheur de fraîcheur. Vous pouvez prendre des cocktails proposés ou composer vous-même votre jus.

     
 

Le thé à la menthe ou "Atay" est bien plus qu’une simple boisson, c’est une tradition que les Marocains perpétuent de génération en génération.
Partout où vous allez au Maroc, le thé à la menthe est présent et vous ne pourrez pas y résister.
Aucune maison ne pourrait se priver de thé à la menthe, et aucune occasion ou fête ne pourrait avoir lieu sans cette boisson féérique.
Le thé est servi à trois reprises, pour gagner petit à petit en amertume, et aussi pour que l'infusion des feuilles de menthe se fasse mieux.