Traitement fiscal des revenus
  Traitement fiscal des dépôts et placements bancaires
  Traitement fiscal des pensions de retraite
  Traitement fiscal du patrimoine immobilier
  Régime fiscal des investissements au Maroc
 

 

Pour vos placements, les banques vous proposent divers produits rémunérés dont le capital est garanti : livrets d’épargne, comptes à terme, bons  de caisse, comptes à rente…
Les intérêts créditeurs servis sur ces comptes de dépôts rémunérés sont assujettis à l’Impôt sur Revenu (IR), retenu à la source, selon le droit commun au taux de 30%.


 

Si vous souhaitez profiter du dynamisme du marché boursier marocain, les banques et les sociétés de gestion vous proposent également des formules de placements en valeurs mobilières : actions, obligations, OPCVM (Organismes de Placements Communs en Valeurs Mobilières)...
Quels que soient vos attentes et objectifs en termes de sécurité, disponibilité de l’épargne, performance ou optimisation fiscale, vous trouverez facilement le placement qui vous convient.
En termes d’imposition, les profits boursiers réalisés au cours d’une année civile n’excédant pas 30 000 DH sont exonérés d’impôts.
Au-delà, ils sont imposables.

 

  Revenus (dividendes) Profits
(plus values en cas de cession)
Remarques
Revenus et profits de source marocaine
Titres de capital (actions) 10% 15% applicable aux profits nets résultant des cessions d'actions cotées en bourse
20% applicable aux profits nets résultant des cessions d'actions non cotées en bourse
Titres de créance (obligations) 30% 20%  
OPCVM 10% 15% dont le portefeuille est investi au moins à 60% en actions
20% pour les autres catégories d'OPCVM
Revenus et profits de source étrangère
Revenus et profits de source étrangère 15% 20%